Vous avez été redirigé sur la version suisse (en français) de notre site. Vous pouvez choisir une autre version ici.
  • SUISSE
retour


Aperçu


Magazine LongLife n°2.
Juillet/août 2010.
Journaliste : Martine Pavia.
- Télécharger l'article (format PDF) Page 1 / Page 2 & 3
- Télécharger l'article (format photo JPEG) Page 1 / Pages 2 & 3


Article complet

Objets antiques

Investir dans l'achat d'antiquités, est-ce bien raisonnable? Peut-on espérer réaliser des profits substantiels en acquérant ou en vendant des objets ou des pièces de mobilier d'un âge certain?
Issu d'une grande lignée d'antiquaires rollois et fort d'une expérience de plus de 35 ans, Charles-Emile Moinat vous éclaire ci-après sur la question!


Quand un objet ou un meuble deviennent-ils des antiquités?
À une époque aujourd'hui révolue, les choses étaient claires, le terme d'"antiquité" désignait un objet vieux d'au moins cent ans. Aujourd'hui, il est de moins en moins facile d'en définir le caractère antique pour une raison très simple: le temps passe et les objets d'aujourd'hui sont appelés à devenir à leur tour des antiquités. D'une manière plus large, on considère généralement comme antiquité les objets datant des siècles passés, jusqu'au début du 20e siècle. Le mobilier des années 40 se trouve actuellement en phase de transition, les plus belles pièces étant retenues pour appartenir au passé...antique!

Secrétaire Louis XV en bois de rose et bois de violette
Une restauration complète (donc coûteuse) d'un meuble le revalorise
pour autant que celui-ci en vaille la peine: ici un secrétaire Louis XV
en bois de rose et bois de violette, signé Peridiez (France, XVIIIe s.).
Valeur 95'000 fr.

Comment le marché évolue-t-il?
Le marché de l'antiquité a subi d'importants changements ces dernières années. Nombreux étaient ceux qui, autrefois, faisaient l'acquisition d'un objet en appréciant son côté historique, son style tout en ayant l'assurance d'investir dans une valeur sûre.
Aujourd'hui, la mode change. Et les antiquités sont victimes de ces effets de mode. Il n'y a pas si longtemps, on pouvait définir la valeur d'un objet par rapport à son ancienneté et à son style. Maintenant, il suffit que la tendance du moment soit plutôt orientée vers les années 40 pour que ce mobilier puisse acquérir une valeur supérieure à celle d'objets du 18e siècle... D'une manière générale, on peut dire que les antiquités de qualité moyenne ont perdu de leur valeur, en raison d'un déséquilibre entre l'offre (pléthorique) et la demande (qui a tendance à stagner).

Peut-on encore espérer faire de bonnes affaires
À l'achat comme à la vente, tout objet a un prix, soumis à deux facteurs principaux: sa cote de popularité et le délai dans lequel on entend opérer la transaction. On n'est pas dans un domaine rationnel comme avec un meuble neuf dont le prix de vente est calculé d'après son coût de production effectif. Mais oui, c'est vrai, il est possible aujourd'hui d'acquérir des antiquités à des prix très intéressants pour la clientèle. En revanche, les choses sont moins drôles pour le vendeur, car il est difficile de vendre du mobilier d'époque si celui-ci n'a pas de caractéristiques particulières. Il en va tout autrement avec les objets d'exception. Ce sont des meubles de qualité (portant souvent l'estampille de leur créateur) offrant un grand intérêt pour les collectionneurs et les passionnés. Dans ces conditions, les prix de telles pièces ne connaissent pas de baisse, bien au contraire! À noter aussi que, actuellement, les coûts de restauration élevés influent beaucoup sur la valeur d'un objet. En effet, si vous vendez une pièce de mobilier nécessitant une remise en état à un antiquaire, ce dernier devra investir un montant important dans la restauration pour pouvoir le revendre. Ce sont des capitaux bloqués avec le risque de ne pas pouvoir vendre l'objet rapidement.

Bureau-commode Lous XV bernois du XVIIIème siècle
Les objets d'époque et de haute qualité ont conservé une valeur élevée sur le marché des antiquités. Ici un bureau-commode Louis XV bernois, XVIIIe s. d'une valeur estimée à 120'000 fr.
Difficile donc de réaliser de juteux profits avec des "vieilleries"?
Dans le contexte actuel, il ne serait pas vraiment réaliste de dire qu'on peut placer son argent dans les antiquités dans le but d'en retirer une plus-value.
Il faut acheter une antiquité parce qu'elle vous plaît, parce que vous allez vivre avec et en profiter.
L'acquisition d'une antiquité est un investissement qui fait plaisir chaque jour, et si vous dénichez des pièces de qualité, leur valeur pourrait être reconnue à la longue. À noter qu'un objet ancien peut aussi avoir une valeur sentimentale. Quand vous désirez vendre un meuble, il a sans doute une grande valeur pour vous, car vous l'avez toujours vu dans la famille, il vous rappelle certains souvenirs, etc...
Malheureusement, cette valeur sentimentale ne peut pas être réellement prise en compte, ni par le marchand, ni par le futur acquéreur.

Martine Pavia, LongLife, 2010

Livraison rapide et efficace

Nous organisons la livraison de votre commande avec un seul objectif : Rapide et efficace. Selon le volume ou le type d’objet, nous transportons la marchandise par camion, par service express (UPS, DHL, etc) ou par la Poste. L’emballage est bien souvent la clé pour une livraison sans dégât. Nos équipes prennent le plus grand soin pour protéger les objets fragiles.

À propos

Antiquaire à Rolle entre Lausanne et Genève

Un vase de Sèvres? Une lampe Art Déco ? Une chaise Louis XVI ? Une commode Biedermeier ? Une cheminée française ? Une tête de lit romantique ? Le choix est énorme sur www.moinat.net.

CHARLES-EMILE MOINAT & FILS SA vous propose sans doute l'une des plus grandes collections de mobilier anciens et contemporain de qualité en Suisse !

Pour tout ce qui touche la décoration, Charles-Emile Moinat et ses architectes d'intérieur, artisans et collaborateurs (tapissiers, courtepointières, peintres-décorateurs, ébénistes) sont là pour vous servir en Suisse comme à l'étranger.

La 4ème génération bénéficie aujourd’hui d’une grande expérience, puisqu’elle perpétue la tradition de l’entreprise familiale, fondée en 1920 par Louis Moinat.

Pour changer de monnaies, merci de cliquer sur l'icône dans le coin supérieur droite de cette page.